top of page

APPEL À PROJET “Mbedd mi mbeddum buur la”

Dernière mise à jour : 24 févr.

Résidence Créative #3


Atelier d'artistes Jendalmart
Dakar / Sénégal

Note Curatoriale



“Mbedd mi mbeddum buur la”

[La rue appartient au roi (l'État)]

Bopp sa bopp: chacun pour soi - Quand les intérêts individuels prime sur le collectif 


A perte de vue, des populations sont entassées dans des amas de béton brûlants (à rebours de nos matériaux traditionnels) sans aucune place pour la végétation…

Les maisons, abris de fortune, germent sans plan d’ensemble, sans entrave jusqu’au littoral accaparées par les immeubles de quelques caciques d’une élite bien en cour!


La rue en est-elle encore une ?

Elle est occupée de manière anarchique par les marchands, les mendiants.

Les voitures de tous âges, camions, pousse-pousse, motos djakarta s’y lancent, déchaînés, dans un brouhaha assourdissant.

Le bopp sa bopp (chacun pour soi) règne en maître. L’intérêt individuel prime sur tout.


“Mbedd mi mbeddum buur la” est un esprit égoïste dans la société dans laquelle chacun fait ce qu'il veut… 

Si c’est au roi de faire la loi, lorsque le roi est absent, c’est le désordre total ! Et quand quelqu'un proteste, il est considéré, lui, comme l’empêcheur de tourner de travers.


Mais ne sommes nous pas tous des Buur “Roi” pour construire au quotidien une ville moderne et agréable à vivre ?


Incivilités, occupations anarchiques, embouteillages, pollutions sont le lot quotidien de la ville de Dakar en 2024.

Notre exposition s’interroge sur le chaos de nos villes, ce qu’elle révèle de nos comportements individualistes à l’image des dérives de nos politiques, plus soucieux de leurs propres intérêts que de construire un idéal commun!

Elle présente les travers entraînés par un développement urbain débridé et hors de contrôle qui transforme à vitesse grand V les villes africaines sous une pression démographique qui s’accélère et s’interroge sur la ville idéale de demain.


En 2050 à quoi ressemblera la mégalopole africaine ? 

L’espace urbain ne doit-il pas être réinventé avec des formes d'habitat et d’architectures adaptées à nos codes sociaux en s'inspirant des modèles de villes mythiques : Timbuktu, Mpoti, Djenné, Méroé… ?

Comment faire émerger une conscience collective pour faire face aux défis de la ville de demain, assurer un vivre ensemble harmonieux et respectueux de l’environnement ?


A propos de la résidence


La résidence a pour but de réunir des artistes d'Afrique et de sa Diaspora pour la réalisation d'une exposition physique et digitale dans le cadre des OFF de la Biennale 2024.

Les artistes sélectionnés réaliseront deux œuvres sur le thème de l'exposition d'ici fin avril dans les conditions décrites ci-après.

La résidence donnera lieu à une restitution publique et virtuelle durant la Biennale de Dakar 2024.


Le ou les artiste/s sélectionné/s bénéficieront:

  • de la mise à disposition d'ateliers partagés pour les artistes locaux,

  • d’un accompagnement curatorial,

  • de masterclass, de workshop,

  • de mentoring par des professionnels,

  • d’actions de coaching, de communication et de promotion.


Ils seront impliqués dans des activités locales de diffusion de la création contemporaine auprès du grand public (visites d’atelier, workshop, atelier créatif...).


Durée: du 12 mars au 18 juin 2024


Lieu physique: Espace d'art Jendalmart


Situé à Dakar aux Mamelles avec vue sur le Phare, le Monument de la Renaissance Africaine et l'Océan Atlantique, un cadre idéal propice à la création et à l'inspiration dédié aux artistes.


Conditions: artiste d'Afrique et de la Diaspora


  • Être un artiste de plus de 18 ans

  • Résider au Sénégal durant la période pour la résidence physique uniquement

  • Pour la résidence digitale pas de condition de résidence au Sénégal

  • Justifier d’une expérience artistique (3 expositions minimum)

  • Attester d'une présence numérique active sur Instagram, Facebook, X (Twiter) ...

Sélection


Le comité de sélection se réunira durant la première semaine de mars avant de dévoiler la sélection. La pertinence du parcours et de la démarche artistique est essentielle.

Des artistes seront en résidence physique et des artistes en résidence à distance.

Tout complément nécessaire à l’appréciation des candidatures pourra être sollicité avant la sélection finale dévoilée le 11 mars 2024.


Réalisation des œuvres


A compter de la sélection finale communiquée le 12 mars, chacun des artistes entrera en résidence créative, à distance ou physique, pour la production des deux œuvres d'ici le 30

avril.


Calendrier de l’événement


  • 15 février 2023 : lancement de l'appel à candidatures

  • 1er mars 2023 : date limite de candidature

  • 6 mars 2023 : sélection des artistes

  • 12 mars 2023 : entrée en résidence de création

  • 30 avril 2023 : fin de la résidence et mise à disposition des œuvres

  • 05 mai au 10 mai : digitalisation des œuvres physiques et virtuelles

  • 11 mai au 15 mai : préparation exposition

  • 18 mai au 18 juin : exposition collective physique et virtuelle durant la période des OFF de la Biennale 2024



Vous êtes Artiste peintre, photographe, sculpteur, designer, artiste digital/nft...




831 vues0 commentaire

Comments


bottom of page